< Retour

Une entrevue avec Janos (la suite)

Une entrevue avec Janos (la suite)

Temps de lecture: Écrit par Stéphanie Landry Poirier le 25 février 2020

Avec tant d’années d’expérience dans l’industrie du revêtement de sol, Janos avait beaucoup à conter sur la venue du bois d’ingénierie et l’histoire des solutions acoustiques. Dans ce segment, nous allons mettre en lumière certaines parties de l’entrevue traitant de ce sujet.

Comme dans plusieurs industries, le savoir-faire du passé a établi les nouveaux critères de qualité pour les manufacturiers d’aujourd’hui et croyez-moi, il y a eu plusieurs essai-erreur pour arriver à ce succès. Janos nous ramène dans le passé pour nous montrer la pièce maitresse et partager quelques embuches des premiers balbutiements en termes de solutions acoustiques.

Vous verrez qu’au fil des ans, certaines choses sont restées les mêmes pour devenir meilleures dans le bois d’ingénierie et que l’évolution constante des solutions acoustiques mènera à de meilleurs résultats via l’essai-erreur. La clé du succès reste la même. La stabilité mécanique et le bon produit au bon endroit pour obtenir un système de plancher complet.

Le bois d’ingénierie,

Si vous demandez à la plupart des gens quand le bois d’ingénierie est-il apparu dans les résidences, la plupart d’entre eux vous diront dans les années 1990 lorsque sa popularité a commencé à augmenter. Lorsque nous avons posé cette question à Janos, il s’est levé et a attrapé une planche :

“J’ai vu du bois d’ingénierie vieux de 100 ans et voici la planche maîtresse. En fait, lorsque je l’ai trouvé dans un bâtiment sur Park avenue, j’ai fait une recherche sur ce type de revêtement et j’ai réalisé que tous les bâtiments haut de gamme avaient du bois d’ingénierie. Le bois d’ingénierie était fait avec de la colle Hyde , vous savez, cette colle à cheval. Il s’agit en fait d’un plancher d’ingénierie à bandes croisées qui date probablement de la fin des années 1800, début des années 1900. Les bandes sont croisées dans la même direction au-dessus et en-dessous en respectant sensiblement le même coefficient. Lorsque le plancher menace de bouger, les bandes croisées retiennent le mouvement. Mon ami a lancé sa fabrique de bois d’ingénierie basé sur ce principe. Le tout fait environ 6 pouces de haut, mais vous savez, si les bandes sont croisées, c’est efficace.”

Un plancher à bandes croisées obtient l’approbation de Janos pour sa stabilité mécanique dans un assemblage de plancher. Jusqu’à l’arrivée de nouvelles versions de bois d’ingénierie, ce type d’application était cloué. La colle est arrivée avec la nouvelle génération de bois d’ingénierie. Jusqu’à ce jour, le bois d’ingénierie à bandes croisées est considéré comme une solution haut de gamme pour les manufacturiers et les installateurs.

La planche originale a le même défaut que tous les revêtements de sol durs, elle ne peut empêcher la transmission verticale du son à elle seule en tant que composante de l’assemblage. Les membranes acoustiques ont été introduites dans les assemblages de plancher pour agir comme agent de découplage. Après quelques essais, après plusieurs années, où en est rendue la ville New York dans sa quête de réduire la transmission du bruit vertical?

Premièrement, le liège est arrivé sur le marché suivi par la mousse. Cependant, le plus grand produit de référence à New York a été le caoutchouc. Quel est l’avis de Janos à ce propos et croit-il qu’il y a de la place pour de nouvelles solutions ?

“Dans les années 70, la mousse ne faisait pas de différence pour l’atténuation du son. Lorsque les petites tuiles de parquet sont devenues populaires, les petites tuiles de 6 par 6 étaient habituellement installées avec un endos de mousse. Cependant, la colle allait toute être absorbée par la mousse, ou par le béton et vice versa, l’adhésif allait être absorbé par le béton. Cette réaction chimique causait plusieurs plaintes environ un an après l’installation.” 

“Le liège a toujours été un problème. Son apparence est la même que ce soit un tableau d’affichage ou une membrane de sous-plancher. Il a tendance à se désintégrer. Ce n’est pas une solution fiable. Il a beaucoup été utilisé pour une application en double encollage du parquet.”

Le caoutchouc est apparu à New-York il y a de cela environ 15 à 20 ans. Il est resté une solution populaire depuis. Avec la ville de New York visant pour une empreinte zéro carbone et certains des défis mécaniques rencontrés avec le caoutchouc, Janos crois qu’une technologie de membrane de textile aiguilletée a définitivement sa place dans le marché. Quand Janos compare les aspects du caoutchouc et du matériel aiguilleté, il mentionne…

“Il y a un énorme gain lorsque nous montons le matériel sur les chantiers. Monter le caoutchouc sur les chantiers est un énorme problème. Une erreur que j’ai commise dans le passé. Ils ont livré du caoutchouc de 10mm de la même longueur que le 5mm. Les rouleaux pesaient plus de 200lbs. L’équipe était furieuse. J’ai donc dû mentionner que ce produit devait être livré en feuilles.

Les rouleaux sont étranges à manipuler. Les feuilles peuvent être prises et installées. Elles ne roulent pas. Particulièrement lorsqu’elles font 10mm d’épaisseur. Tu les déposes par terre, tu les roules mais elles ne peuvent pas atteindre le mur. Le lendemain, elles retroussent contre le mur. Il faut alors gratter le béton et placer une autre pièce. C’est du travail et du matériel supplémentaire. Il ne faut pas simplement couper un pouce ou deux, c’est 5 à 6 pouces. Il ne s’agit pas simplement de perte de matériel mais de temps également. Les ouvriers ont besoin de couper et d’être prêts.

Je parle également avec des ouvriers en Europe, et ils disent qu’il faut être fou pour travailler avec du caoutchouc.”

Lorsque nous comparons des solutions de caoutchouc avec des solutions de textile telles que celles d’AcoustiTECH, la logistique et les propriétés physiques parlent d’elles-mêmes.

AcoustiTECH s’engage à mettre le bon produit au bon endroit. Depuis notre entrevue avec Janos, Cristian a fait une tournée de plusieurs bureaux d’architectes pour offrir des dîners-conférence sur l’acoustique ce qui a mené à plusieurs tests de produit et à avoir les produits AcoustiTECH spécifiés dans plusieurs règlements de bâtiment.

Vous habitez dans un bâtiment multi-étage qui a des règlements d’insonorisation? Jetez un oeil à la plateforme AcoustiCONDO et voyez quel(s) produit(s) AcoustiTECH est/sont recommandé(s).

Souscrivez à l'infolettre pour des conseils,
des tendances annuelles et spéciaux à venir.

Membranes acoustiques insonorisation de plancher

Conçu et propulsé par