< Retour

Bruits d’impact : quelle est la différence entre IIC, FIIC et AIIC?

Bruits d’impact : quelle est la différence entre IIC, FIIC et AIIC?

5 octobre 2017

 

L'acoustique, on le dit souvent, est une science complexe pour laquelle tout se joue dans les détails. Le bruit fait partie des irritants qui peuvent influencer le bon voisinage et est l’une des premières causes de discordance. Il est produit par une vibration diversifiée et non harmonieuse. Essentiellement, les bruits sont soit de type d’impact ou aérien. Les bruits d’impact peuvent être provoqués par différentes sources et se mesurent de multiples façons.

Les bruits d’impact sont provoqués par un choc ou une vibration tels que le déplacement de meubles, une personne qui marche avec des talons hauts, un objet qui tombe au sol ou un enfant qui court. Ils sont transmis par la mise en vibration de la structure et des parois du bâtiment, tels que les planchers et les murs. Les membranes AcoustiTECH diminuent le transfert des bruits d’impact entre les structures plancher/plafond.

Pour mesurer les bruits d’impact, on utilise divers indices d’insonorisation :

IIC signifie "Impact Insulation Class", soit le degré d’insonorisation aux bruits d'impact d’un assemblage plancher/plafond dans un laboratoire. Plus l’indice IIC est élevé, plus l’insonorisation acoustique est bonne. Cet indice de mesure, obtenu par des tests acoustiques standardisés, est fait dans un laboratoire où les conditions de mesure sont contrôlées.

 FIIC signifie “Field Impact Insulation Class”. Il s’agit d’une mesure qui détermine le degré d’insonorisation aux bruits d’impact d’un assemblage plancher/plafond dans un chantier. Plus l’indice FIIC est élevé, plus l’insonorisation acoustique est bonne. Un test FIIC est réalisé en chantier, dans des constructions réelles. Ce dernier est plus représentatif de la réalité qu’un test IIC en laboratoire.

 AIIC signifie“ Apparent Impact Insulation Class, soit l’indice d’isolation des bruits de chocs apparents d’un assemblage plancher/plafond dans un chantier. Depuis la mise en vigueur des normes ASTM E1007-14 et ASTM E336-14, des précisions dans la façon de mesurer et de présenter les résultats de tests acoustiques effectués en chantier ont été apportées. Tous les nouveaux tests effectués en chantier seront désormais précédés de la lettre « A » plutôt que « F ». Outre la désignation de l’unité de mesure de la performance acoustique, ces changements représentent avec plus de fidélité la réalité d’une construction, avec ses caractéristiques et ses faiblesses. Les changements apportent aux normes ASTM une plus grande précision et éliminent les cas limites dus à la disparité des volumes et des formes des pièces mesurées. Sans entrer dans les détails de cette nouvelle règlementation, l’application de ces mises à jour nous permettra d’obtenir des résultats qui tiennent compte des pertes de son indirectes liées aux méthodes de construction généralement reconnues.

Pour ce qui est des normes actuelles au niveau de l'acoustique, pour un assemblage plancher/plafond dans les bâtiments multifamiliaux de plus d'un étage, le Code National du Bâtiment (CNB) n'exige pas de minimum de performance acoustique pour les bruits d’impact, mais recommande toutefois un FIIC 55 pour procurer un minimum de confort aux occupants.

Membranes acoustiques insonorisation de plancher

Conçu et propulsé par