< Retour

Une clause acoustique : est-ce nécessaire?

Une clause acoustique : est-ce nécessaire?

17 mai 2018

L'achat d'un condo peut s’avérer l'une des dépenses les plus importantes que vous allez faire dans votre vie. Par conséquent, il est normal d’avoir des attentes par rapport à vos besoins en matière de vie privée et de respect d’autrui, qui passent entre autre par l’insonorisation. Il importe donc d’analyser adéquatement les options acoustiques en amont de tout projet de construction ou de rénovation, de façon à faire les meilleurs choix, à maximiser votre confort acoustique et votre investissement.

Une clause acoustique à suivre

La seule façon d’assurer une insonorisation adéquate dans un immeuble abritant des condos est de prévoir des dispositions claires à ce sujet à la réglementation adoptée par le syndicat de copropriété. Ainsi, le copropriétaire qui désire rénover un ou des planchers de son unité doit se conformer aux conditions prévues à ces dispositions afin d’optimiser le rendement acoustique de son unité d’habitation.

Quant au contenu de telles dispositions, il va différer d’un bâtiment à l’autre. Certains syndicats de copropriétés vont exiger un rendement acoustique précis, alors que d’autres offriront un choix de quelques produits acoustiques autorisés. Parfois, le conseil d’administration ira même jusqu’à restreindre les options de revêtements de sol acceptés. Il est aussi fréquent de voir la mention « test acoustique exigé après les travaux » afin de valider la performance de l’assemblage.

Souvent, les spécifications de la charte ne coïncident pas en tout point avec ce qui est ensuite appliqué. Il est impératif qu’une attention particulière soit portée lors de l’élaboration des plans et du choix des matériaux, de même qu’au cours de l’exécution des travaux. Bien que l’entrepreneur ou l’installateur ait pris connaissance de l’assemblage recommandé, il arrive la plupart du temps que des détails soient négligés. Ce sont donc beaucoup de petites erreurs qui font en sorte qu’au final, les performances du bâtiment en lien avec l’insonorisation, ne rencontreront pas les exigences stipulées dans la charte de règlements ou même les recommandations du Code National du bâtiment (CNB). Une supervision soutenue s’avère donc essentielle afin d’éviter d’éventuelles problématiques. En acoustique, tout se joue dans les détails.

Clause acoustique : inexistante ou incohérente

Il arrive parfois qu’un bâtiment n’ait pas de réglementation particulière par rapport à l’acoustique. Aussi, il est fréquent que les chartes de règlements contiennent des informations inadéquates, incomplètes ou tout simplement erronées. En effet, les membres d’un conseil d’administration d’un immeuble connaissent rarement l’acoustique du bâtiment. Il est donc très important qu’ils s’informent auprès d’experts en la matière qui les guideront dans la rédaction d’une clause acoustique à insérer dans les règlements de l’immeuble ou tout simplement l’amélioration d’une réglementation existante. Le tout doit se faire en fonction de la structure du bâtiment, des types de travaux possibles et des attentes acoustiques désirées dans l’immeuble. L’acoustique est une science complexe et une panoplie d’information se retrouve sur le marché. Il importe de bien identifier les options appropriées à l’immeuble en cause.

À qui vous référer ?

Un acousticien pourra vous guider vers l’optimisation acoustique de votre bâtiment et même procéder à des tests acoustiques avant et/ou après les travaux. L’équipe d’AcoustiTECH peut aussi vous informer sur les principes acoustiques, vous proposer des solutions adaptées à votre bâtiment en procédant à l’analyse de votre structure, et vous aider quant aux aspects techniques à prévoir dans les dispositions réglementaires de votre bâtiment pour la rénovation de plancher.  Nous pouvons aussi vous référer des acousticiens si vous désirez ensuite effectuer des tests acoustiques et confirmer les solutions proposées.

Membranes acoustiques insonorisation de plancher

Conçu et propulsé par